Schéma directeur pour 1Ha de Vignes à réhabiliter à Nébian, près du Salagou!

TerrainNebianSAUVYx10mG

DESIGN: APD (Avant Projet Directeur) proposé par Humus sapiens (01/2015)

Notre proposition, en schéma directeur:

C’est donc un terrain de 1Ha récemment acquis avec un bâtit, et planté en vignes, qu’il s’agit de transformer en Terrain permacole afin d’atteindre agréablement une certaine autonomie.
Ce que nous proposons est un plan et des propositions écrites, en fil conducteur pour un projet porteur d’avenir, relativement libre de la règlementation et libre de l’idée de subventions, puisque son application peut voir le jour qd bon il semblera ou petit à petit.
Est surtout pris là en considération notre interprétation des désirs ressentis, des potentialités pressenties, de l’esthétique (la PmCulture est un Art!), et de l’efficacité sur le long terme (la PmC est une Science!), et bien sur des Principes de Permaculture, ce qui va de paire!

• La 1ere et principale difficulté étant d’implanter les circulations, en accord la gestion de l’eau et de l’érosion. Car, le terrain ayant une bonne pente descendante de l’est vers l’ouest, et bien qu’entouré de sources et de ruisseaux, il s’agit avant tout de conserver l’eau de pluie au maximum là où elle tombe et la laisser s’infiltrer en profondeur, et de retenir les nutriments superficiels.
Ensuite le reste se mettra en place quasi de lui-même, selon les envies, besoins, et opportunités, afin de créer un écosystème nourricier aussi stable et autonome que possible.
Ainsi, les courbes de niveau étant orientées N-S, bon nombre de circulations seront dans ce sens, créant ainsi des sorte de baissières.
Par ailleurs, il serait bien de réussir à profiter du chemin (route carrossable d’accès) existant malgré le fait qu’il surplombe le terrain, et de faire de ce problème une solution, à l’aide de talus par exemple permettant d’accéder au terrain à pieds où même avec un véhicule.

VentsDominantsMtplRcdr

Vents Dominants en Région de Montpellier

Par ailleurs, des Haies particulièrement efficaces (et donc pas trop « opaques » mais larges) , et aussi comestibles que possible tant qu’à faire, doivent être plantées au Nord du terrain mais aussi au sud (le mistral étant le vent dominant au nord, mais le vent plus humide de la mer au sud étant malheureusement accompagné parfois du traitement aux pesticides des vignes voisines).
Ainsi, le terrain sera t’il morcelé de parcelles d’environs 500m2 qui trouveront chacune leur destination , leurs fonctions en interaction avec l’ensemble (système rotatif ou non, potager, agroforesterie, élevage, réserve – de bois, étendue d’eau, etc…) et avec le logement.

• Zone1:  la Zone1 est vue comme un espace d’accueil et de repos apaisant, une sorte de petit jardin d’agrément et de condiments (basilique, ciboulette, persil, coriandre,…), esthétique, et rassurant entouré de murs (!).
Avec récupération des eaux de pluie (et même pourquoi la phyto-épuration (d’après le modèle de « Eau-tarcie »!) ne s’y ferait-elle pas puisque cela vous permettrait de la surveiller et de profiter d’un petit bassin pour les oiseaux, l’arrosage, la fraicheur en été). Avec des aromatiques et condiments , des grimpantes d’ombre (puisque l’orientation de la maison est Nord Ex: Akebia, Glycine tubéreuse ou Haricot-patate, Chayotte,… ) et quelques arbustes et buissons fruitiers (poussant à l’ombre, tel le groseiller, Cassis, la Muroise ou la mure sans épines, les framboisiers, l’eleagnus (un Goumi du Japon), le Gaultheria procubens, un agrume comme le kumqwat ou le Ichang, un cerisier, un Amélanchier, …), ainsi que par endroits du gazon de Zoysia tenuifolia  (attention qu’il n’étouffe pas les arbustes! Nota: celui-ci ne se développe que par rhizomes), des fraisiers, et des Hemerocalles (fleurs comestibles), de la stevia, et différentes plantes et salades à grandes feuilles vertes…
Il pourrait surement y avoir aussi un élevage de petits animaux tels des cailles peintes de Chine par exemple, de lapins et/ou de cochons d’inde (comestibles!) puisque entourés de murs. Le chien doit rendre service et non pas être une contrainte!!! Pourquoi ne pas le laisser sortir de l’habitat par ex. 2 X/j. sur la totalité du terrain afin qu’il y laisse son odeur contre les sangliers? Le reste du temps il serait à la maison avec les habitants de tous ages, et non dans la cour où il saccage !?

• En Zone 2, on trouvera principalement le poulailler et le potager (sur buttes? Pas forcément très hautes, càd de 20cm de haut pour un meilleur drainage en cas de nombreuses pluies) agrémenté de quelques fruitiers (Abricotier, Prunier, Asiminier, Feijoa, …) et petites légumineuses vivaces (Luzerne arbustive, Caraganier,  …).
Les canards eux ont absolument besoin d’une petite mare. Les KakiCampbel sont conseillés (à la fois pour oeufs, viande, et anti-limaces! et résistants).

• Zone 3 et 4: Sur tout le terrain, des Swales (baissières) plantées (progressivement d’arbustes et autres) seront-ils formés perpendiculaires à la pente (càd selon les courbes de niveau, ± N-Sud) environs tous les 20m au moins, ceci pour éviter l’érosion et conserver l’eau de pluie en profondeur dans le sol.
Bref, des haies fruitières diversifiées (une Légumineuse tel le Caraganier, un Eleaegnus (qui amène aussi de l’azote dans le sol), une Rosacée (telle le Kakis ou Amandier ou Azérolier ou Prunelier etc… la liste est longue), Un Arbousier, Jujubier, Grenadier, Pécanier, Sureaux, Chêne à glands doux, Noisetiers, Noyers, Pin pignon, Oliviers, Figuier, Pistachier, Micocouliers, Muriers, Tilleul, Saule de Corse, Atriplex halimus, etc… (tous ceux là sont de familles différentes et comestibles !!!) d’arbres arbustes et buissons espacés de 12m entre chaque spécimen de la même famille, seront formées en bordure de toutes les parcelles.
Pour tout ce qui est des grands animaux (Chevaux, brebis, Lamas, …!?), l’idée serait de les mettre en rotation sur le plus grand nombre de parcelles possible. Des chevaux de trait, puisque chevaux il doit y avoir malgré une surface qui me semble relativement restreinte? Ils peuvent être monté aussi comme les autres et sont plus robustes et rendent service pour les gros efforts!
Et de leur planter en plus, en Zone 4, bon nombre d’arbres fourragers (Frêne à feuilles étroites, Erable sycomore, Murier, Tilleul,… ) en bordure ou/et centre des parcelles.
Arbres sur lesquels peuvent grimper des vignes des Cévennes par exemple, qu’il n’est pas besoin de traiter. D’autres lianes fruitières vivaces peuvent compléter, (comme le kiwi, le haricot-tubéreux, etc…)
Une grande mare est creusée à l’endroit où sur le terrain l’on voit déjà une zone visiblement souvent trop humide puisque les vignes y meurent. Autant donc aller dans le sens de ce qui est déjà plutôt que lutter contre. Cette zone peut servir de « rizière », mais aussi pour la pisciculture de poissons, Chataignes d’eau, Moules d’eau douce, de divers poissons,… Elle doit conserver une fosse toujours pleine d’eau en réserve, soit tant qu’à faire, une piscine.

• Zone 5 : C’est un espace laissé à lui-même en Zone tampon, de plantes spontanées libres de la main de l’Homme qui aime tant à tout dominer ! Ce peut-être aussi un lieu Zen; et en tous cas ce sera un repère de la biodiversité naturelle et de son développement, et sans doute un refuge pour une certaine faune et flore inattendue…

• Recommandations:
-l’achat d’un broyeur serait fort utile pour par exemple faire du BRF de sarments de vignes,…
planter des noyaux tout l’hiver aux futurs emplacements des haies
-Faire des boutures de vivaces, autant qu’il sera possible (préparées sous surveillance à l’ombre en Zone 1!)
-ne pas acheter d’arbre de + de 2 ans (il faut avoir suffisamment de racines! et en pépinière…)
-faire une pré-fosse (1mX1mX1m) à l’endroit du « petit lac » pour voir comment l’eau réagit, si elle y reste et combien de temps, la nature du terrain,…!?
-Les vignes existantes seront conservées partout où des haies et arbustes seront plantées (et où rien n’est projeté dans l’immédiat), pour protéger ces jeunes arbres au moins les 2 premières années, ainsi que protéger la vie du sol, et accessoirement faire du BRF. De plus elle maintiennent le sol et crééent de la vie et de l’humus en attendant le relaie de haies!
-Ne pas oublier de semer les graines de Palmier Butia capitata et de Cocotier du Chili (le + gros cocotier du monde!) qui ont des fruits comestibles et sont adaptés au climat méditerranéen!
-Rem:
-l’éolienne est placée à la fin d’un entonnoir de vent formé par les haies d’arbre au Nord
-Ne pas oublier d’oublier la Zone 5 – à elle-même, libre de la main de l’homme, et qui sait, bientôt libérée de l’emprise de l’anthropocène !!?

-Bonne suite, et à bientôt!

Ps: un exemple de HAIE FRUITIERE (!) et brise vent,
sur une trame reproductible à l’infini de 20m de long (par 10 m à 12m de large)

HAie_Nébian20x12m

Publicités
Cet article a été publié dans nos DESIGNs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Schéma directeur pour 1Ha de Vignes à réhabiliter à Nébian, près du Salagou!

  1. Pierre-Anne dit :

    Bonjour,

    Beau projet!

    Petit conseil: surtout pas d’érable sycomore pour les chevaux et autres équidés, les fruits (samares) toxiques sont responsables d’une maladie mortelle (myopathie atypique)!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s