Nos objectifs

♦ rendre la Ville plus résiliente, fraîche et verte, moins énergivore et moins destructrice, plus autonome et stable, plus diversifiée et collaborative, etc…
♦ être un exemple à suivre en étant au service de l’éthique et de l’efficience écologique sur le long terme
♦ et donc réveler et développer les possibles souhaitables autour de la Permaculture et grâce à elle…
♦ et c’est tout ?
COMMENT ?
♦ en suscitant et aidant les vocations permaculturelles,
♦ en créant des Designs (r)Urbains Nourriciers – à toutes échelles (ex: Parc-jardins comestibles, jardins partagés et réseaux de Jardins potagers privés, ceinture et coulées vertes maraichères,  …) pour plus de Résilience pour tout-un-chacun et l’ensemble
♦ en expérimentant de nouvelles façons de cultiver (en synergie avec l’environnement naturel et humain)
♦ en ayant et développant un ou/et plusieurs lieux expérimentaux de la Permaculture urbaine, càd un terrain d’expérimentation et d’évolution de la pratique permacole
♦ en étant composée d’une équipe pluridisciplinaire formée à la Permaculture
♦ en donnant et organisant des formations sur la Permaculture
♦ en étant un Centre ressource, càd un centre de recherche et de documentation en Permaculture aussi bien agricole que sociale
♦ en faisant de l’animation autour de la permaculture, pour/avec tous les ages et les milieux, dans un esprit autant ludique que culturelle, et en s’inspirant des pédagogies « coopérActives » (Freinet, Montessory, Steiner,…), pour plus d’Expression, de Coopération, et d’Autonomie de tous et de chacun
♦ en créant des activités et voir même des emplois, pour le conseil (jardinage, energie, design, management holacratique, écologie sociale, plantes médicinales,…), l’animation, la recherche, l’agriculture, la vente (de denrée périssable, de créations issues du collectif…), le développement personnel laïque (auto-hypnose, massages ayurvédiques, Yoga, Aïkido, ChiGong, …)
♦ en s’associant et en contribuant au développement de graines et de plantes (fruitiers et légumes rares et anciens,…), de nouvelles alternatives (slow-design, slow-food, low-teck, etc…), et de services et de produits porteurs d’un avenir éthique et écologique ( low-tech, objets design, outils, architecture vernaculaire ou mobile, animaux pour tondre la blouse,… !), et donc econovateurs et permaculturels (càd au service de l’ethique et de l’efficience sur le long terme)
♦ en s’associant à la dynamique et au sens prémonitoire et critique de nombreux artistes eclectiques
♦ …

_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/
… alors Il n’y a plus qu’à… !!!
Et comme dirait Bill Molisson – fondateur de la permaculture:
« Alors que les problèmes du monde deviennent de plus en plus complexes, les solutions demeurent honteusement simples »